Le sauté de veau de la consécration

Non, non, je n’exagère pas. Je suis marseillaise, certes, mais je n’exagère pas!

L’autre soir, l’Homme lance une idée, comme ça, l’air de rien: « et si tu faisais un plat mijoté? ça fait longtemps! Et si tu veux, je t’aide! »

Avant de poursuivre, je dois préciser deux petites choses:
1. S’il n’existait pas de règles de diététique, ou si je n’existais pas dans sa vie, l’Homme se nourrirait exclusivement de plats mijotés, plats en sauce. De temps en temps des crudités, tout de même, mais pas plus de 2 fois par semaine, le reste: plats mijotés. Par conséquent, la notion de « temps » entre les plats mijotés est tout à fait relative!
2. Oui, l’Homme aide à la cuisine. C’est une grande chance que j’ai, c’est vrai!
Je dois avouer que lorsqu’on s’est rencontré, l’Homme cuisinait souvent, dans le but certain de me séduire, et dans son oeil luisait une certaine fierté. Sa spécialité étaient les pommes de terres confites au vin. Une merveille qui a contribué au port d’une robe blanche un 17 juillet 2004.
J’avais aussi droit à un jus d’orange pressé tout les matins au réveil, mais bizarrement, depuis le 17 juillet 2004… Enfin, j’ai quand même droit à un café!

Voyant dans son oeil la même lueur d’antan, je fouille dans le congel et y déniche du sauté de veau. Pas d’olive dans la placard, pas de chorizo, une botte de carottes fatiguées, des fruits secs…

C’est parti pour un sauté de veau aux carottes et pruneaux!

Pour ce faire, il aura fallu (et cela nous a fait 2 repas à deux, soit un total de 4 couverts)

  • 750 g de sauté de veau
  • Une botte de carotte
  • 1 verre de vin blanc
  • 1/2 verre de cognac
  • entre 10 et 15 pruneaux
  • 1 oignon
  • 1 cuillère à soupe de farine.

Commencer par faire revenir l’oignon émincé dans le fond d’une cocotte minute, les mettre de coté lorsque la couleur est jolie! Puis faire revenir la viande jusqu’à une coloration sympa. Réserver la viande.

Dans la cocotte, verser le vin, le cognac et déglacer le suc des oignons et viande. Jeter la farine en pluie fine, et mélanger.

Jeter ensuite dans la cocotte tous les ingrédients. Il faut que les liquides arrivent à mi hauteur des ingrédients. Si cela n’est pas le cas, rajouter de l’eau (ou mieux, du bouillon)

Faire cuire 40 mn, cocotte fermée, à chuchotement!

Servir avec des pates aux gruyères, ou un écrasé de pomme de terre vapeur.

Le sauté de veau de la consécration 01

Verdict:

J’ai adoré, ça m’a même pas dérangé d’en remanger le lendemain

Verdict de l’Homme:
« Tu es une méga touillette! »
Hé hé, j’ai pris du grade!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s